Historique du diocèse de Kaolack

armori

Le diocèse de Kaolack est situé au Centre-ouest du Sénégal, et fait partie des 7 circonscriptions ecclésiastiques que compte le pays. Il é été créé le 06 juillet 1965 et comprend deux régions (Kaolack, Kaffrine) ainsi que deux départements de la région de Fatick : Foundiougne et Gossas. Il couvre une superficie de 21.299 km2. Cette délimitation ne correspond pas au découpage des régions administratives du Sénégal.

     La ville de Kaolack est située à 200 km au sud-est de Dakar, la capitale du Sénégal. C'est un important carrefour routier, ethnique, et un des poumons économiques du Sénégal, étant la capitale du bassin arachidier du pays.

Sur une population de 2.000.000 habitants, on compte aujourd'hui plus de 16.950 catholiques et 200 catéchumènes. Le nombre des fidèles est en croissance lente mais constante depuis 1860, année au cours de laquelle les premiers missionnaires ont commencé à fréquenter la zone.

Que de chemin parcouru ! Que d'obstacles surmontés, de la fin du 19ème siècle à ce début du troisième millénaire.

En effet, dès la seconde moitié du 19ème siècle, on notait la présence de missionnaires dans le royaume du Saloum, qui occupait toute la vallée du Saloum, depuis Sangomar. Le long de la mer, au nord, sa frontière avec le royaume du Sine était tracée par le marigot de Palmarin. Dans la partie supérieure du cours du Saloum, son territoire s'élargissait du Rip au Signy. Sa capitale était Kahone (près de Kaolack).

Avec la conquête coloniale, on notait une organisation administrative assez sommaire à Kaolack, avec un chef de poste, commandant LATOUR, quelques lotissements et la naissance de petites escales de traite comme Lyndiane, Gandiaye... La nouvelle agglomération commençait à se développer, de même que les activités du port. Ainsi Kaolack finit par supplanter Foundiougne, ville importante marquée par l'implantation permanente des Pères du Saint-Esprit depuis 1911. C'était le temps du défrichage, le temps des premières semailles et des premières pousses.

Kaolack, grâce à l'administrateur Noirot, devenait chef-lieu de cercle. L'édification de la cité moderne devait commencer. Des commerçants européens venus de Gorée allaient s'y installer. L'évangélisation y faisait ses premiers pas, menée par les Pères Spiritains français. Ces premiers venaient de Ngazobil ou de Dakar, et abattaient un travail considérable dans un milieu souvent hostile.

Vers 1910, avant la première guerre mondiale , on notait l'installation définitive des missionnaires à Foundiougne, mais le poste sera fermé en 1918, à cause de la mobilisation pendant la première guerre mondiale.

Cependant, à la même période, le Père LEBERRE obtenait, à Kaolack, un terrain (lot n°56) d'un riche négociant de Ndiaffate du nom de Théophile TURPIN. Il lançait aussitôt une campagne de souscription pour l'édification d'une chapelle de 20m x 60m, qui fut achevée le 28 juin 1914.

Ainsi, lorsque les canons tonnaient en Europe, les missionnaires s'installaient définitivement à Kaolack et commençaient les premières semailles sur les riches terres du Saloum.

En effet, en 1915, le Père Simon FALL est nommé vicaire du Père LEBERRE. En 1917, à la mort du Père Simon FALL, l'Abbé Louis CESAR participait aux premières confirmations, car la communauté comptait déjà une centaine de fidèles. La moisson était prometteuse.

Aidés par les catéchistes africains, les missionnaires poursuivaient le travail d'évangélisation. Les zones d'intervention s'élargissaient et touchaient Guinguinéo, Gossas, Diourbel et Tambacounda. Le nombre des fidèles augmentait et, en 1920, débutaient les travaux de l'église de Kaolack, qui seront achevés en avril 1923. La communauté y célébrait la fête de Pâques et Mgr LEHUNSEC la bénissait et la dédiait à Saint Théophile, martyr. La Bonne Nouvelle annoncée aux pauvres se propageait.

En 1925, le Père LEBERRE fut remplacé par le Père CAUDRON. En 1928, avec le nombre croissant des fidèles, un projet d'agrandissement de l'église fut envisagé, car on y célébrait le baptême de 8 catéchumènes et 23 confirmations. Cette belle moisson allait être renforcée par l'arrivée des Sœurs de Castres ou Sœurs de l'Immaculée Conception, en 1932. La formation religieuse des jeunes filles et femmes connaissait dès lors un essor important, surtout avec l'ouverture de l'école primaire. Des catéchistes furent installés dans les nombreux villages comme Soum (à Foundiougne), Saboya (à Nioro) afin de renforcer le travail des missionnaires.

Kaolack devint ainsi le centre de rayonnement missionnaire et sera érigée en paroisse en 1940. Un an après, la ville de Diourbel y était rattachée. Cependant le contexte était difficile à cause de la deuxième guerre mondiale. A la fin du conflit, le Père Léon CRETOIS demeura curé de la paroisse jusqu'à 1949. Entre-temps, le Père POUGET aura lancé le mouvement CV/AV auprès des jeunes de la ville.

D'autres missionnaires comme les Pères HALTER, NDIAYE, BERTRAND, MECKLER, intervenaient sans cesse dans les secteurs de Sokone et Foundiougne, Nioro (chapelle en 1952), Ndoffane (en 1950). Leurs déplacements ont surtout été facilités par la construction de routes latéritiques.

Cependant le véritable rayonnement du diocèse de Kaolack va débuter à partir de 1954, sous l'impulsion de Mgr LEFEBVRE, archevêque de Dakar. En effet, les premiers prêtres Missionnaires du Sacré-Cœur d'Issoudun vont prendre le flambeau de l'Évangile des mains des Pères du Saint-Esprit, le jour de Pâques 1954. Ainsi le Père Théophile CADOUX devenait le curé de la Paroisse de Kaolack, et en 1955, fut ouverte la mission de Kaffrine, puis l'année suivante celle de Gandiaye, Guinguinéo et Ndoffane.

Avec ce travail remarquable des missionnaires, soutenus par les chrétiens autochtones, Kaolack fut érigé en Préfecture Apostolique le 21 janvier 1957, comprenant le Sine-Saloum et la région du Sénégal Oriental. Mgr Théophile CADOUX était à la barre, le Père TREFOUEL, curé de la paroisse, quittera en 1958 pour céder la place au Père Gérard MAYOR.

Cette période est également marquée par le développement de mouvements CV/AV et, surtout, par la célèbre fanfare qui animait la ville pendant les fêtes. Après l'indépendance, d'autres postes furent ouverts à Sokone, Maka-Kahone, Sibassor, car, comme le jardinier repique les plants d'une espèce nouvelle, les missionnaires savaient qu'ils étaient envoyés par le Seigneur au milieu des masses non chrétiennes.

L'Eglise du Sénégal s'africanisa, car le temps de la moisson était arrivé. En 1962, l'Abbé THIANDOUM fut nommé archevêque de Dakar. Mgr CADOUX devenait évêque de Kaolack en 1965. Sur sa demande, Tambacounda fut érigé Préfecture Apostolique en 1970. Sa mission était accomplie. Il présenta sa démission à Rome qui l'accepta. Ainsi le 1er juillet 1974, l'Abbé Théodore Adrien SARR fut nommé évêque de Kaolack. Il sera sacré le 24 novembre 1974 et restera à la tête du diocèse pendant plus d'un quart de siècle. Après avoir fêté son jubilé le 24 novembre 1999, il sera nommé archevêque de DakarMr l'Abbé Léon NDOUR, premier prêtre diocésain, est alors nommé Administrateur diocésain, le temps de la vacance du siège épiscopal, et cela pendant une année.

C'est en 2001 que le Seigneur nous envoie Monseigneur Benjamin NDIAYE qui a été ordonné le 24 novembre 2001 et intronisé le même jour, devenant ainsi le 3ème Evêque de ce diocèse.

Rapidement, à la suite de ses prédécesseurs, il se mit au travail, en collaboration avec son presbyterium et toute la communauté diocésaine.

L'une de ses premières priorités pastorales fut la consolidation de la foi des fidèles dans ce milieu à très forte majorité musulmane, en allant lui-même à la recherche de toutes les brebis qui se sont éloignées de la bergerie. C'est ainsi qu'il adressa un courrier à tous les apostats du diocèse, les invitant à revenir dans la famille de Dieu. Cette lettre trouva un écho favorable chez beaucoup d'entre eux, qui furent alors réintégrés dans la communauté ecclésiale.

Le premier Plan d'Action Pastoral (PAP) de 2002 à 2006 a voulu concrétiser son désir d'aider les chrétiens évoluant dans ce Saloum à raffermir leur identité chrétienne. Le congrès eucharistique de juin 2006 quia clôturé le PAP, a rappelé l'importance de l'Eucharistie dans la vie des communautés ecclésiales, avec le thème : « Sine dominico, non possumus » (i.e. sans l'Eucharistie du dimanche, nous ne pouvons pas vivre).

Son cœur de pasteur lui donne de promouvoir une pastorale de proximité, avec la création de nouvelles paroisses : Saint Jean Apôtre aux Parcelles Assainies de Kaolack (2007), Saint Jean XXIII à Karang, Christ-Roi de l'Univers à Passy (....),........ Et comment ne pas mentionner les différentes églises et chapelles construites dans les villages, parfois même bien reculés : église sainte Famille de Ndiedieng et la chapelle de Keur Madiabel, les chapelles de Belicaël dans la paroisse de Gandiaye..... Retenons aussi, dans son souci de mettre l'eucharistie au centre de la vie chrétienne des fidèles, les messes qu'il va célébrer dans les chapelles de brousse, le 25 décembre et le jour de Pâques.

De ce même cœur de pasteur naquit l'initiative du sublime « projet Keur Mariama ». Il est situé en plein cœur du Sine Saloum, non loin du bras de mer, à 15 km au sud de Kaolack dans le secteur de Ndiaffatte. La construction de ce « pôle spirituel » débuta en février 2005. Il est constitué de plusieurs structures qui ne cessent de prendre de l'ampleur : le sanctuaire qui accueille le pèlerinage marial diocésain au mois de mai ; le couvent des Carmes Déchaux ; le séminaire interdiocésain de propédeutique placé sous le patronage de saint Paul ; le couvent des Carmélites Missionnaires Thérésiennes spécialisées dans la promotion féminine, la santé et le soutien de l'enfance. Pour conserver le lien avec le sanctuaire Notre Dame du Sacré-Cœur d'Issoudun (France), il confie le sanctuaire au missionnaires du Sacré-Cœur d'Issoudun, qui y construise une chapelle dédiée au Sacré-Cœur de Jésus, et qui s'y installent petit-à-petit dans ce domaine offert à Marie.

Le Sacré-Cœur de Jésus ? Oui ! Parce que Mgr Benjamin a une forte dévotion envers ce Cœur très aimant, qui lui inspirera d'ailleurs sa devise épiscopale : « Haurietis de fontibus salvatoris » (Puiser aux sources du Salut).

Un second PAP, de 2007 à 2012, va mobiliser toutes les énergies de la Communauté diocésaine, pour vivre la Communion Trinitaire. Le congrès marial qui le clôtura a eu comme centre d'intérêt, Marie NDSC. Le diocèse de Kaolack étant placé sous le patronage de Notre Dame du Sacré-Cœur depuis le 06 juillet 1965, il va logiquement faire grandir la dévotion à Celle qui conduit les hommes à « la source d'eau vive qui jaillit du Cœur du Christ ».

Dans son agir pastoral, les enfants ne sont pas restés en rade. L'amour de prédilection de Mgr Benjamin pour eux, lui fait prendre cette belle initiative de la Journée eucharistique diocésaine, qui rassemble, le dimanche du Saint Sacrement, tous les enfants ayant fait la première communion dans l'année. Par ailleurs, ne restant pas insensible au drame des enfants de la rue et dans la rue, il décida de lancer le projet de construction d'un centre culturel pour enfants : « Au royaume d'enfance », qui a de beaux jours devant lui.

Le cheminement se continua avec ce pasteur plein de zèle apostolique, sous le regard bienveillant de Marie Notre-Dame du Sacré-Cœur qu'il appelait « mon économe-maison », étant encore convaincu, que dans la discrétion, elle agit pour guider ce peuple de Dieu à Kaolack sur les routes du Christ. En pédagogue avéré, il se lança avec la communauté diocésaine, dans l'appropriation de cinq mots clés : Fiat, Magnificat, Conservabat, Stabat, Orabat ! En fait, cinq attitudes vécues par Marie, et tous les diocésains sont ainsi invités à les comprendre et à les imiter dans leur vie de chaque jour. Toute une ouverture vers un nouveau Plan d'Action Pastoral....

Année jubilaire

La réflexion ainsi lancée dans toutes les paroisses, voilà la nouvelle qui tombe le 22 novembre 2014 : Mgr Benjamin est nommé archevêque de Dakar, en remplacement Mgr Adrien Cardinal SARR. Il sera intronisé le 22 février 2015.

L'histoire se répète certes, et souvent de manière douloureuse, mais tout le diocèse accueille la volonté de Dieu, et continue sa route, avec Abbé Pierre TINE comme Administrateur Diocésain, dans l'attente priante d'un nouveau pasteur.

Que de chemin parcouru !

... et voilà que le Seigneur nous envoie Monseigneur Martin Boucar TINE qui a été ordonné le 24 novembre 2018. AD MULTOS ANNOS !

.

06/05/2020 Ils ont dit !
COVID-19  COMMUNIQUÉ N°5 DES ÉVÊQUES DE LA PROVINCE ECCLÉSIASTIQUE DE DAKAR.
COVID-19: les pères Evêques du Sénégal invitent les fidèles catholiques à persévérer dans la lutte commune pour vaincre le Covid-19 Dans un message signé et rendu public ce Mercredi 06 Mai...
05/05/2020 Ils ont dit !
Le Covid19, un virus révélateur et dénonciateur
Abbé Pascal SÈNE est Auteur du livre "CULTURE SOCIALE DE L'AUMÔNE ET PHÉNOMÈNE DES ENFANTS DES RUES AU SÉNÉGAL", né à Ngalagne, dans la région de Fatick, au Sénégal, est titulaire d'un...
24/04/2020 Ils ont dit !
Le message de l'Eglise Catholique du Sénégal à la Communauté Musulmane pour le Ramadan 2020
Son Excellence Mgr André Gueye, Evêque de Thiès et Président de la Commission épiscopale du Dialogue Interreligieux, adresse aux musulmans, au nom de la Province ecclésiastique de Dakar, un...
23/04/2020 Ils ont dit !
JOurnée de Prière pour les Vocations
56éme JOURNÉE MONDIALE DE PRIÈRE POUR LES VOCATIONS. Le courage de risquer pour la promesse de Dieu...
23/04/2020 Ils ont dit !
"Forts dans la tribulation", un livre à télécharger librement Ce livre numérique, régulièrement mis à jour, est disponible gratuitement sur le site de la LEV à travers le lien présent dans...
20/04/2020 Ils ont dit !
Prière NOTRE DAME DU SACRE-COEUR, durant la pandémie de coronavirus
Notre-Dame du sacré-Coeur, tu vis avec nous "le pèlerinage de la foi" (Cf R. Mater). Tu es pour tous "un signe d'espérance assurée" (L.G VII). Tu nous conduis à la source de vie pour que soient...
21/02/2020 Ils ont dit !
MESSAGE DU PAPE FRANCOIS POUR LE CAREME 2020
  MESSAGE DU SAINT-PÈRE POUR LE CARÊME 2020 « Nous vous en supplions au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2Co 5, 20) Chers frères et sœurs! Cette année encore, le...
22/01/2020 Ils ont dit !
Pèlerinage national des catéchistes : « Nous attendons 7.000 participants » (Abbé Raymond Ndione)
Les 25 et 26 janvier 2020 aura lieu au sanctuaire Notre Dame du Sacré-Cœur de Ndiaffate, dans le diocèse de Kaolack, la première édition du pèlerinage national des catéchistes, sur le thème : «...
27/11/2019 Ils ont dit !
LETTRE PASTORALE DE Mgr. MARTIN B. TINE
LETTRE PASTORALE N° 1 A l'Eglise-Famille de Dieu à Kaolack, Aux prêtres Aux religieux et religieuses Aux laïcs, particulièrement les jeunes Aux hommes et femmes de bonne volonté cheminant...
01/10/2019 Ils ont dit !
MOIS MISSIONNAIRE EXTRAORDINAIRE 2019
Le Mois missionnaire extraordinaire (octobre 2019) "Baptisés et envoyés: l'Église du Christ en mission dans le monde" Le mois d'octobre 2019 est le Mois missionnaire extraordinaire afin...
30/09/2019 Ils ont dit !
LETTRE APOSTOLIQUE EN FORME DE «MOTU PROPRIO» DU SOUVERAIN PONTIFE FRANÇOIS APERUIT ILLIS
Le Pape institue le Dimanche de la Parole de Dieu   Par un motu proprio publié ce 30 septembre, le Saint-Père institue le Dimanche de la Parole de Dieu, qui sera célébré chaque année le 3e...
21/09/2019 Ils ont dit !
43ème Assembléede L'U.C.S déclaration finale
43ème Assemblée Générale de l'Union du Clergé Sénégalais  Déclaration des Prêtres Sénégalais L'Union du Clergé Sénégalais (UCS), regroupant les Prêtres diocésains du Sénégal, a...
18/09/2019 Ils ont dit !
ANNEE PASTORALE 2019-2020 NOMINATIONS -AFFECTATIONS COMPOSITION DES EQUIPES SACERDOTALES
EVECHE DE KAOLACK B.P. 58 KAOLACK/SENEGAL Tel : (221) 33941 13 74 Fax : (221) 33941 52 94 E.mail : evekao@orange.sn ANNEE PASTORALE 2019-2020 NOMINATIONS -AFFECTATIONS COMPOSITION DES EQUIPES...
16/07/2015 Ils ont dit !
Pape François
 Bulle d'Indiction de l'Année de la Miséricorde :  " ANNEE DE LA MISERICORDE !  Rapport final du Synode sur la Famille :SYNODE DES EVEQUES SUR LA FAMILLE ! (Rome 24 Octobre 2015) Documents...
23/03/2015 Multimedia
Jubilé des Enfants
Jubilé des enfants. Keur Mariama, le  04 janvier 2015. Le 04 janvier 2015, en la solennitéde l'Épiphanie, sur l'initiative de Monseigneur Benjamin NDIAYE alors Évêque deKaolack, et dans le cadre...
17/03/2015 Multimedia
CV-AV 75 ans
CV–AV AU SÉNÉGAL JUBILÉ : 75 ANS  Dans le cadre du jubilé des 75 ans du mouvement CVAV au Sénégal, le diocèse de Kaolack a célébré la Journée nationale du CVAV, le dimanche 15 Mars...
15/12/2014 Multimedia
Jubilé MSC Kaolack
Jubilé des Missionnaires du Sacté-Coeur 60 ANS DE PRESENCE DANS LE DIOCESE DE KAOLACK. Keur Mariama NDiaffate, le  13 Décembre...
06/06/2014 Calendrier diocèsain
Evènements
MARCHE PELERINAGE DE POPENGUINE Plus de 1000 jeunes du diocèse de Kaolack vont effectuer une marche pour se rendre à Popenguine le dimanche 8 juin. La messe  d'envoi des marcheurs sera célébrée...
JMJ
09/02/2014 Archives Documentaires
JMJ
Les 7, 8 et 9 février 2014, le diocèse de Kaolack a accueilli plus 15 000 jeunes catholiques dans le cadre des Journées Mondiales de la...